teaser

L’Homme, créature de conscience, espèce conquérante et insatiable, prêt à tout pour assouvir ses désirs les plus cruels, au nom de notions abstraites qu’il croit maîtriser : le bon, le bien, le juste ; quand il ne s’agit pas d’argent, de pouvoir et d’admiration. Mais si l’Homme est une créature que l’on peut juger, il représente les pions sur l’échiquier de l’équilibre. Par le noir et le blanc qu’il peint dans ses gestes et ses mots, il permet à la nuance de gris d’exister, et d’ainsi de faire perdurer la balance universelle. Mais l’Homme à lui seul ne parviendrait pas à maintenir cet équilibre, car s’il lui obéit, c’est inconsciemment. Alors il nécessite la présence de guides que l’univers lui aura apporté assez tôt dans son existence, quand il devint une créature de conscience et d’intelligence, capable d’influencer le cours des choses et la stabilité de l’univers. Les Animas, espèces indispensables au bon fonctionnement de ce monde qu’est le nôtre, sont nos guides à travers le temps. Ils nous apprennent le noir et le blanc que nous devons ensuite jauger à la bonne convenance, pour réussir à garder l’équilibre intact. Au travers les légendes indiennes, les Animas sont dépeints comme des animaux totems, des guides qui apparaissent à l’Homme pour l’aider dans son chemin de vie. Mais si les légendes ne se trompent pas sur leur existence, elles s’éloignent cependant de la réalité quand elles les imaginent comme des êtres chimériques et spirituels qui choisissent nombreuses personnes à guider. En réalité, un Anima est une créature physique et concrète qui ne choisit qu’un seul humain, qu’on appellera Élu, parmi une masse grouillante de potentiels qui se sentent étroitement liés à lui. Il existe un Anima par espèce animale, et il représente à lui seul l’entièreté de ses déclinaisons. Chaque Anima transfère à son Élu un certain nombre de capacités, couramment trois, qui lui permettront de saisir davantage la parole de l’univers. Et c’est ainsi, par le biais de ces créatures de l’univers, que l’Homme a la chance de participer activement à la stabilité des mondes.
contexte et intriguesbases à connaîtreLes bottins
« minimum un rp par mois ∴ minimum 400 mots par réponse. »

staff

James DANVERSmpprofil

Membre à l'affiche

Joel Knightfiche joueur

Chronologie du forum

  • 09 novembre 2018NOUVELLE INTRIGUE - La naissance de la Résistance.
  • 07 novembre 2018NOUVEAU DESIGN - L'hiver arrive sur Instincts !
  • 28 octobre 2018WOULD YOU RATHER - Halloween event.
  • 15 août 2018Ouverture de la partie jeu.
  • 01 août 2018Ouverture générale du forum et des inscriptions.
  • 03 juillet 2018 Création du forum.
Discord
« 19 personnages dont 2 double-comptes »

Prédéfinis Scénarios








 :: Chroniques Écossaises :: L'essentiel :: Recensement :: Recensement :: Inscriptions validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ecoute le chant mélodieux des oiseaux - Rae

avatar
Age : 21
Lettres déposées : 151
Anima : Rouge-Gorge
Métier : Enseignante à l'académie
Crédits : avatar: LEGENDARY ; code sign: ROGERS





Rae Lucas
Érudite enseignante à l'Académie des Lions (Alliance)
Lun 13 Aoû 2018 - 17:50
De retour... Pour vous jouer un mauvais tour  What a Face

Nom/Prénom : LUCAS Rae
Type de personnage : Inventée
Espèce souhaitée : Élue
Faction souhaitée : L'Alliance
Avatar souhaité : Eliza Taylor
Anima souhaité : Rouge-Gorge

Capacités du personnage
Enchanteur : Il fait bon s’arrêter sous un arbre, lors d’une balade en forêt, dans une agréable clairière. S’adosser au tronc d’un chêne et s’assoupir sous le doux chant du rouge-gorge au-dessus de sa tête. Loin de soi les cauchemars lorsque l'oiseau se met à fredonner.
Raviver la flamme : Selon une légende chrétienne, lors d’un rude hiver et alors que le foyer se mourait, un petit oiseau gris serait venu raviver les braises en agitant ses petites ailes. Les cendres et les tisons s’élevant dans les airs auraient enflammé son cou, ce qui lui donna sa couleur si particulière. D’un simple geste, le feu renaît de ses cendres, si l’on continue à l’approvisionner tel qu’il le faut. (précision : Rae ne peut pas créer de flamme ou contrôler le feu. Elle peut simplement raviver les braises en approchant ses mains du foyer, ou rallumer le feu sur quelque chose ayant déjà brûlé auparavant. )
Google Maps Inclued : Les rouge-gorges sont sensibles au champ électromagnétique terrestre tout comme de nombreux autres oiseaux. Lors de leurs longs vols, ils ne se perdent jamais. Impossible de s’égarer lorsque l’on a une boussole intégrée dans le cerveau, nous indiquant constamment où se trouve le Nord !


Vos nombres de mots ou de lignes effectuées lors d'un RP : On m'a dit env. 600 mots. Alors je note 600. MDR

Avez-vous des questions ?
UN POUX
UNE PUCE
ASSIS SUR UN TABOURET
QUI SCHLAGAIENT LES CARTES
ET LE POUX GAGNA-GAGNA !

LA PUCE EN COLEREUH
ATTRAPA LE POUX-POUX-POUX
LE FLANQUA PAR TERREUH
LUI TORDIT LE COU-COU-COU

MADAME LA PUCEUH
QU'AVEZ-VOUS FAIT LA-LA-LA ?
J'AI COMMIS UN CRIMEUH
UN ASSASSINAT !  geek
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lettres déposées : 215





Les Anciens
Administrateur
Mer 15 Aoû 2018 - 15:21


Félicitations Rae la casquette !

Les administrateurs d'Instincts ont le plaisir de t'annoncer que ton idée de personnage a été retenu et validé. Ainsi, tu peux donc dès à présent procéder à ton inscription en utilisant le code se trouvant ci-dessous et en le postant à la suite de ton sujet.

Commentaire:
 

Une fois ton inscription terminée, tagues-nous pour nous le signaler de cette manière :
Code:
@"Les Anciens"





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 21
Lettres déposées : 151
Anima : Rouge-Gorge
Métier : Enseignante à l'académie
Crédits : avatar: LEGENDARY ; code sign: ROGERS





Rae Lucas
Érudite enseignante à l'Académie des Lions (Alliance)
Mer 15 Aoû 2018 - 17:50
Lucas Rae

27 ans + (onze novembre)
Américaine
Alliance
élue
Enseignante à l'Académie
Célibataire
Bisexuelle
Eliza Taylor


Meet me
Anima choisi

NOM : Echo
ESPECE : Rouge-gorge familier

Echo est un rouge-gorge tout ce qu'il y a de plus rouge-gorge. Il a toujours vécu en Ecosse. Certains membres de son espèce se prennent parfois d'une folie voyageuse et partent en migration jusqu'en Afrique du Nord durant l'hiver en Europe. Ca n'a jamais été son cas. Très casanier, il a pour habitude de se nicher dans la cabane à oiseaux conçue exprès pour lui sur le rebord de la fenêtre de l'appartement de Rae ou de la poursuivre à travers les couloirs de l'Académie dans laquelle elle travaille. Très gourmand, son passe-temps favori est d'errer dans les jardins des particuliers à la recherche de délicieux vers de terre, son plat favori. A vrai dire, il est également farceur. Il est très facile de remarquer lorsqu'il rigole, puisqu'il laisse échapper un mince petit chant cristallin et saccadé. Coutume unique à Echo, que Rae n'a jamais constaté chez aucun autre oiseau.
Malgré le fait qu'il n'aime pas voyager, il déteste l'hiver. Dès que les premiers flocons tombent, il tambourine de son bec à la fenêtre de la chambre de son élue pour qu'elle lui ouvre et s'envole se réfugier dans ses couvertures chauffée par le radiateur.


Capacités

Enchanteur ⁂ Il fait bon s’arrêter sous un arbre, lors d’une balade en forêt, dans une agréable clairière. S’adosser au tronc d’un chêne et s’assoupir sous le doux chant du rouge-gorge au-dessus de sa tête. Loin de soi les cauchemars lorsque l'oiseau se met à fredonner.
Raviver la flamme ⁂ Selon une légende chrétienne, lors d’un rude hiver et alors que le foyer se mourait, un petit oiseau gris serait venu raviver les braises en agitant ses petites ailes. Les cendres et les tisons s’élevant dans les airs auraient enflammé son cou, ce qui lui donna sa couleur si particulière. D’un simple geste, le feu renaît de ses cendres, si l’on continue à l’approvisionner tel qu’il le faut. (précision : Rae ne peut pas créer de flamme ou contrôler le feu. Elle peut simplement raviver les braises en approchant ses mains du foyer, ou rallumer le feu sur quelque chose ayant déjà brûlé auparavant. )
Google Maps Inclued ⁂ Les rouge-gorges sont sensibles au champ électromagnétique terrestre tout comme de nombreux autres oiseaux. Lors de leurs longs vols, ils ne se perdent jamais. Impossible de s’égarer lorsque l’on a une boussole intégrée dans le cerveau, nous indiquant constamment où se trouve le Nord !


Biographie
Salt Lake City, Utah, 1992
-J'ai une petite soeur ?!
Une certaine déception se lisait sur le visage du petit garçon de quatre ans à peine. Lui qui s'imaginait avoir un frère, avec qui il pourrait se bagarrer, jouer aux petites voitures et faire des parties de foot dans le jardin... Voilà qui était mal barré, avec une fille qui allait vouloir jouer aux Barbies et à la marchande à longueur de journée. En plus, elle n'était vraiment pas très belle. Toute petite, toute boudinée et toute fripée. On aurait dit une grand-maman alors qu'elle venait tout juste de naître. On était tous aussi laids aux premiers jours de nos vies ? Le petit garçon était vexé et de ce fait, il cherchait tous les arguments possible afin de se persuader que c'était clairement la pire chose qui pouvait lui arriver.
-Regarde comme elle est mignonne, chuchota leur père en invitant le petit garçon à se pencher sur le nouveau né blotti dans les bras de sa mère.
-Luke, nous te présentons Rae, souffla cette dernière qui ne voulait pas réveiller le petit bébé.
Mais Luke ne fit rien comprendre de sa déception, trop surpris de voir ses parents si émus devant ce petit bonhomme si moche.

Echo, Utah, 1995
Finalement, le petit Luke s'habitua au fait d'avoir une soeur. Il savait qu'il n'avait pas le choix et il fit de son mieux pour l'intégrer dans sa vie. Ce ne fut pas facile, surtout quand elle était bébé, car elle ne comprenait rien aux jeux auxquels il essayait de l'initier. Elle le regardait de ses yeux bleus vraiment craquants (il devait l'avouer) avec un petit fil de bave qui tombait d'entre ses lèvres (beaucoup moins craquant). Un jour, une fois qu'elle eut appris à marcher, elle comprit qu'il fallait donner un coup de pied dans le ballon noir et blanc. S'en suivit des éclats de joie de Luke, qui l'attrapa dans ses bras et la fit tournoyer dans les airs. Alors que l'idée d'avoir une soeur lui avait réellement déplu à sa naissance, il s'avérait avec le temps que c'était la meilleure chose qui aurait pu lui arriver.
La petite famille grandit dans la petite ville d'Echo, dans l'état de l'Utah aux Etats-Unis, tout proche de Salt Lake City. Ils possédaient une petite maison, où Luke et Rae avaient leur propre chambre. Ils avaient même un petit jardin et les enfants y passaient le plus clair de leur temps. Il arrivait qu'ils se disputent, évidemment, mais cela ne durait jamais longtemps. Il fallait surtout que Luke comprenne que Rae n'était pas réellement consciente de ses faits et gestes et qu'il fallait l'excuser lorsqu'elle brisait des jouets à son frère... Même si la pilule était toujours difficile à avaler.

C'est juste avant que Rae ne commence l'école que la famille déménagea en Ecosse. La raison principale était que le père, Daniel, travaillait dans une grande entreprise internationale et avait été muté. Enfin, il avait tout fait pour avoir cette place. L'Ecosse était son pays de rêve, il avait toujours voulu y vivre. Par amour, Susan accepta, bien que l'idée de laisser toute sa famille en Utah l'attristait. Cependant, on y gagnait mieux sa vie, les écoles étaient meilleures. Alors ils s'envolèrent, direction Edimbourg, sans billet de retour.

Edimbourg, Ecosse, 1997
Il fallut un moment aux enfants pour s'habituer à l'accent des Ecossais, et un autre temps pour qu'ils s'acclimatent au pays. La grande chaleur de leur pays leur manquait. Ici, il pleuvait tout le temps, il faisait toujours froid. Ils se prenaient à rêver ensemble de leur ancienne vie à Echo. Ils se posaient devant la fenêtre et se remémoraient les bons souvenirs, afin de couvrir les cris des parents à l'étage en dessous. Car il fallait avouer une chose: Susan, leur mère, ne se faisait pas du tout à cette nouvelle vie. Elle entamait une vie de femme d'expatriée, sans boulot, avec pour seule occupation celle des enfants. Elle ne se faisait pas beaucoup d'amis et la famille lui manquait. Sans qu'ils ne se l'avouent, la vérité se construisait peu à peu dans l'esprit des enfants: leur mère voulait partir. Mais la vie était plus agréable ici. De meilleures assurances vies, de meilleurs salaires, de meilleures écoles.

Pendant les premières années d'école, Rae et sa classe étaient souvent emmenés dans la forêt afin de la découvrir; la forêt, les animaux, tout cet univers la passionnait. Elle l'adorait. Ce monde, elle ne l'avait jamais connu aux Etats-Unis. Ici, c'était simplement le rêve. Les mauvais jours, c'est-à-dire ceux qui commençaient avec une dispute des parents, elle appréciait d'autant plus ces balades dans les bois afin de se changer les esprits. Elle adorait apprendre à reconnaître les oiseaux et leur chant. La première fois qu'elle vit un rouge-gorge, ce fut le coup de foudre. Ce petit passereau était superbe. Quelques années plus tard, le premier exposé à thème libre qu'elle eut à faire, elle le porta sur le sujet de ce petit oiseau.

Edimbourg, Ecosse, 2001
Daniel n'en pouvait plus. Susan n'en pouvait plus. Cette dernière s'envola pour l'Utah, laissant derrière elle son mari et ses enfants. Ce que Luke et Rae ne savaient pas, c'était que leur mère avait toujours été fragile psychiquement. Elle avait déjà souffert de dépressions plusieurs fois, et cette nouvelle vie dans un nouveau pays n'avait rien arrangé à son état. La maison retrouva son calme, presque trop. Les cris des disputes avaient été remplacés par le silence. Quand le frère et la soeur se retrouvaient pour discuter, ils le faisaient en chuchotant. L'ennui de leur mère se faisait sentir, de jour en jour. Et ce malgré les nombreux appels hebdomadaires qui coûtaient une fortune. La voix était là, mais les câlins à des kilomètres.
Pendant plusieurs années, Luke et Rae durent s'habituer à une d'adolescence avec une mère vivant de l'autre côté de l'océan. Ils renforcèrent leur lien de frère et soeur, s'entraidant plus que jamais, pour les épreuves quotidiennes. Devant leur père, ils feignaient que tout allait bien. Daniel avait déjà eu assez de problème avec leur mère, maintenant que c'était réglé, ils ne voulaient pas en rajouter une couche, non ?

Echo, Utah, 2005
Luke avait 17 ans, Rae 12. Ils rentraient de l'école ensemble, ce jour sombre quelques jours avant le treizième anniversaire de la cadette. Chose rare, leur père les attendait à la maison et les accueillit d'un gros câlin. Le frère et la soeur s'échangèrent un regard inquiet dans les bras de Daniel. Quelque chose allait mal. Et chacun d'eux savait de qui il en retournait.
Leur mère, Susan, était tombée malade. Un cancer. Cette maladie la rongeait depuis plusieurs longs mois, voire années. Elle n'avait jamais voulu rien dire à sa famille. Elle ne voulait pas les inquiéter. Elle était comme ça, Susan. Sauf que là, le cancer était devenu généralisé.
Les enfants arrêtèrent l'école, Daniel se mit en arrêt au travail pour durée indéterminée. Ils s'envolèrent pour les Etats-Unis et retrouvèrent Susan pour les derniers mois de sa vie.
Elle s'éteignit le quatorze janvier 2006, sous la peine de Daniel, Luke et Rae, qui ne purent être là plus longtemps pour leur mère qui avait agi d'un égoïsme déplaisant. Tous les trois lui en voulaient pour cela. Mais comment maintenir cette rage alors que l'être aimé n'existe plus ? Devaient-ils lui pardonner ?

Rae en demeura particulièrement blessée, détruite.
Tous les trois décidèrent de rentrer en Ecosse, l'Utah représentant bien trop de souvenirs heureux et douloureux pour eux. C'était l'endroit où ils avaient vécu en harmonie tous les quatre. A Edimbourg, tout n'avait toujours été que dispute. Alors, autant ramener son humeur morose dans ce pays déjà gris et morne.
Rae profitait d'avoir grandi pour avoir plus de libertés. Après les cours, elle filait en forêt, où elle retrouvait le calme, la fraîcheur, les oiseaux. Le seul endroit où elle se sentait réellement bien.

Edimbourg, Ecosse, 2010
Les années passèrent et si la peine s'atténua, le manque prit peu à peu la place dans le coeur de la famille Lucas. Tous faisaient comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Daniel travaillait toujours dans la même entreprise. Luke avait 22 ans désormais et entamait des études de gestion d'entreprise dans le but de reprendre le poste de son père. Rae allait sur ses 18 ans et terminait le lycée. Elle poursuivait ses balades régulières en forêt, peu importe la saison et le temps. Ce qui l'importait justement, c'était de voir combien elle pouvait changer en quelques heures à peine. Elle s'entendait toujours bien avec son frère, bien que celui-ci la taquinait régulièrement au sujet des petits copains. Lui, il avait du succès avec les filles. Il avait eu une période où il changeait chaque semaine. Pour Rae, c'était un peu plus compliqué. Elle était bien sortie quelques semaines avec un gars de son école, mais pas de quoi en faire toute une histoire, ça n'avait pas duré. Une simple amourette de lycéenne. Mais la plus étonnante des choses... C'était ce regard qu'elle pouvait porter autant aux femmes qu'aux hommes. C'était ce qui rendait ce sujet particulièrement tabou avec son frère, qui s'acharnait pour qu'elle ramène un mec.

C'est une année plus tard, quand elle entrait à l'Université dans le but d'être enseignante, qu'elle rencontra cet homme. Ce jeune homme au regard sombre et captivant, qui semblait tout comprendre et trouver une solution à tout. Tout était simple avec lui, les heures passaient en sa présence sans qu'elle ne s'en rende compte. Ce fut son premier petit ami officiel, le premier qu'elle ramena à la maison sous les applaudissements de son frère, Luke.
Riley était apprécié de tout le monde, autant à l'Université qu'à la maison, par son père et son frère. Il s'était fait une vraie place dorée dans la famille en un rien de temps. Le premier petit copain que tout le monde rêve d'avoir, ou presque.

Rae, sans le savoir réellement, était une potentielle du rouge-gorge. Elle eut évoqué plusieurs fois à Riley ce lien qu'elle ressentait avec ces oiseaux particuliers, qu'elle voyait parfois même en rêve. Son petit ami lui apprit qu'il ressentait la même chose, mais avec un animal bien plus impressionnant; l'ours. Riley se trouvait être un potentiel de cet animal. A cette époque, ils étaient encore inconscients de ce que ces liaisons pourraient engendrer et dans quelle guerre ils allaient se mêler.  

Edimbourg, Ecosse, 2012
Riley finit, plusieurs mois après cette discussion, par apprendre bien des choses d'une oreille discrète et les révéla à Rae. Les potentiels, les élus. Ainsi que l'Alliance et son Académie. Une aubaine pour la jeune femme, qui fut fascinée par ces nouvelles. De ce fait, elle quitta ses études d'enseignante à l'Université pour entrer à l'Académie de l'Alliance. Le hasard faisait bien les choses, et c'était peut-être la seule chose positive que renfermait ce pays qui lui avait amené bien des malheurs. Elle avait emménagé à ce moment là dans un petit appartement en ville avec Riley. Quand un jour elle lui demanda comment le jeune homme pouvait être au courant de toutes ces choses, il ne lui expliqua jamais réellement. Il évitait le sujet et demeurait mystérieux... Il avait toujours eu ce côté-là, qui avait charmé la Rae adolescente et perdue. Mais aujourd'hui, cela commençait sérieusement à la contrarier. Ces secrets n'avaient pas lieu d'être.
Au fur et à mesure des mois passés à l'Académie, leur relation se dégrada. Riley devint plus froid et distant. En cours, il était toujours le fauteur de trouble. Le pire: il trouvait ça drôle et s'en vantait. Rae, qui reposait sur certains principes, le contredit plusieurs fois à ce sujet. Néanmoins, Riley poursuivait sur sa lancée et il finit par se faire exclure de l'école. Cette nouvelle le fit tomber de haut, lui qui était si fier et certain d'avoir toutes les clés en main pour devenir élu. En plus de cela, un passé douloureux qu'ignorait Rae le rattrapa et voilà qu'il sombra dans l'alcoolisme. Lentement mais sûrement, d'abord en cachette, puis c'était devenu impossible de le dissimuler à la jeune femme.
Rae savait qu'elle aurait dû partir, s'enfuir, tant qu'elle le pouvait encore. Rester avec cette personne était malsain. Mais le voir ainsi dans cette dépression, boire à outrance, parler de sa douleur et de sa peine, lui faisait plus mal qu'elle ne voulait l'entendre. Tout ça n'était que de la manipulation. Il la suppliait de ne pas l'abandonner, de s'occuper de lui et de quitter les cours. Ce dernier argument était celui de trop pour la blonde. Cette situation les mena à bien des disputes. Dans ces moments, elle se remémorait son père et sa mère. Puis le départ de sa mère, mentir et faire ses vrais adieux. La dernière fois qu'une personne importante dans sa vie lui avait tourné le dos, elle était partie pour de bon. Riley avait compté énormément dans sa vie, elle ne supporterait pas de le voir s'effondrer puis partir à son tour. Elle cherchait encore en lui le jeune homme bon qu'il avait été par le passé. Malheureusement, celui-ci semblait perdu à jamais.

Edimbourg, Ecosse, 2017
Rae poursuivit ses cours. Dans le couple, il y eu des hauts et des bas. Parfois Riley lui jurait de se reprendre en main, allait mieux et tout à coup il se remettait à boire. Lors de la 5e année et dernière année de Rae de cours à l'académie, le jeune homme leva la main sur elle pour la première fois, récoltant ainsi une belle marque rouge sur la joue. Ce fut la goutte de trop. Deux ans que cette situation durait et devenait insupportable. Rae récupéra le plus possible de ses affaires et s'enfuit chez une amie où elle séjourna plusieurs jours. Riley la poursuivait. A la sortie des cours, devant l'appartement de son amie, par sms, il la suppliait de revenir. Que sans elle sa vie n'était rien et qu'il n'y voyait aucun but. Que jamais il ne s'en sortirait. Rae était déchirée de voir Riley dans cet état, mais elle ne pouvait plus supporter cette personne qui lui apportait bien plus de mal que de bien dans sa vie. Durant ces deux années, elle s'était isolée. Elle passait tout son temps avec son petit ami pour être certaine qu'il ne sombre pas. Elle s'éloignait de son père et de son frère en trouvant des excuses à chaque fois pour les éviter. Les notes à l'académie avaient chuté petit à petit. Ces derniers mois, elle espérait pouvoir se reprendre en main. Malgré Riley qui passait son temps à la supplier de revenir. Il disait qu'il avait des plans pour eux deux à Inverness. Qu'elle devait venir avec lui. Que c'était important. Seulement, Rae avait pour objectif d'enseigner à l'Académie et surtout, elle n'avait aucune envie de retourner avec lui.

A sa grande surprise, elle reçut les notes suffisantes lui permettant de parvenir à son objectif. Jamais elle n'aurait cru y parvenir au vu des derniers évènements. Lors de la remise de diplôme, elle aperçut une seule personne dans la foule, Riley. Terrifiée, elle n'avait d'yeux que pour lui. Cet homme lui rappelait tant de mauvais souvenirs, d'amours brisés, qu'elle ne savait comment l'aborder.
En sortant de la cérémonie et avoir bu quelques verres avec ses amis dans la salle des fêtes, Rae prenait la route de chez soi (enfin, chez son amie où elle squattait toujours). Le trottoir se retrouvera rapidement obstrué par un homme lui bloquant le passage. Elle n'osa pas lever les yeux tout de suite, car elle savait de qui il s'agissait. Il avait attendu qu'elle sorte de la salle des fêtes pour la coincer.
Il puait l'alcool à des kilomètres. Il tenait à peine debout. Avant que la blonde ne puisse agir, il attrapa ses deux poignets, la forçant ainsi à la regarder dans les yeux. Le coeur de Rae battait si fort dans sa poitrine qu'elle crut qu'il allait finir par lâcher. Ses jambes étaient tout aussi tremblantes que celles de Riley, bien trop embrumé par la boisson pour avoir un brin de raison.
-Viens avec moi, murmura-t'il en approchant ses lèvres de celles de Rae.
Celle-ci réagit au quart de tour, tira fortement sur ses bras pour se dégager et colla un violent coup de coude à la clavicule de Riley. Sans demander son reste, elle prit ses jambes à son cou sans jamais oser se retourner avant d'avoir atteint l'appartement.

C'est traumatisée, terrassée, qu'elle passa une bonne partie de la nuit à sa fenêtre. Alors que ce jour devait être le plus beau, le plus inattendu, de sa courte vie, voilà qu'elle se retrouvait en terrible état de panique. Les heures passèrent sans qu'elle ne s'en rende compte et bientôt l'aube pointa à l'horizon, amenant avec lui son lot de surprises. Un petit oiseau se mit à chanter à tue-tête. Experte, elle reconnut immédiatement le fameux rouge-gorge qu'elle appréciait. Celui ici apparut en un clignement d'yeux sur le rebord de sa fenêtre, ce qui valut à Rae un sursaut. Ces petit oiseau avaient beau être amicaux, jamais ils ne s'approchaient si près de l'homme. Mais du regard avec lequel il transcenda Rae, elle sut qu'elle ne serait plus jamais la même. Elle comprit à l'instant même ce qu'élu signifiait.

Edimbourg, Ecosse, Aujourd'hui
Depuis cette nuit-là, je n'ai plus jamais revu Riley. Il a tout simplement disparu de ma vie. Pour combien de temps, je ne le savais pas. Mais je pouvais enfin vivre sans avoir la peur de le croiser en bas de ma porte. J'ai déménagé. J'ai un petit appartement en ville où je vis seule, avec pour seule compagnie celle d'Echo. Ce petit oiseau dont le nom me parut une évidence. Non seulement pour la ville où j'ai vécu, mais également parce que son arrivée avait fait écho à la détresse dans laquelle j'étais plongée ce soir-là. La solitude me convient bien, la dernière expérience de Riley m'ayant profondément vaccinée. De plus, j'ai fini par comprendre que l'endroit où il voulait tant m'emmener n'était autre qu'à la Confrérie. Je ne sais ce qui l'a conduit à de telles idées et à vrai dire, je n'ai aucune envie de le savoir.
Je travaille à l'Académie en tant qu'enseignante dans le cours "Etude des Animas". J'ai énormément apprécié lire des livres à ce sujet afin de me perfectionner dans ce domaine et j'adore transmettre mes connaissances aux élèves. Je vois régulièrement mon frère, avec qui je passe d'excellents moments. Avec mon père également, lequel j'avais trop délaissé ces dernières années.
En résumé, malgré ce passé marquant, je m'efforce d'aller de l'avant. Je me donne dans mon travail, dans ma famille, mes amis, et dans mon rôle tout récent d'élue.


Et côté créateur ?
Je m'appelle RAE THE QUEEN, GANG DES TROTTINETTES RPZ, j'ai 21 ans et je viens de Suisse. J'ai découvert Instincts grâce à des teubés. J'ai une fréquence de réponses aux RPs d'environ 2-3 fois par semaine. J'ai pris le temps de lire toutes les annexes, et je m'engage à respecter le règlement. Je souhaiterai rejoindre discord : oui, j'y suis déjà bb..

Quelque chose à ajouter ? Il était une fois, un gars s'en allait pour une fête, lors d'un rude hiver, en pleine montagne. Il conduisait sa voiture et les chemins étaient compliqués pour s'y rendre. La soirée se passe bien et les routes sont couvertes de neige, puisque les flocons sont tombés toute la nuit durant. En redescendant, il coince sa voiture dans un tas de neige. Il se retrouve bien trop loin de la maison de son ami, il décide de rejoindre une maison en contrebas qui semblait habitée. En arrivant, il frappe. Il s'avère que c'est une maison de moines, qui l'hébergent pour la nuit. Tout le restant de la nuit, un bruit incessant venait du plafond, l'empêchant de dormir. Le lendemain matin, il demande à l'un des moines quel était ce bruit. Ce dernier répond, "je ne peux pas vous dire, vous n'êtes pas moine". Alors il demande "et que faut-il faire pour être moine ?" Ce dernier-lui explique, cela prend du temps... Et bien décidé à savoir ce qui se cachait derrière ce bruit étrange, il décida de se mettre en route. Réaliser toutes les tâches du moine lui prit des semaines, des mois, des années. Une fois que tout fut fait, toutes les preuves avec lui, il retourna chez le moine. Alors, ce dernier l'amena au grenier et lui révéla ce qui faisait du bruit au plafond.
Vous voulez savoir ce que c'est ?
...
Il ne me semble pas que vous êtes moine. What a Face

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 21
Lettres déposées : 151
Anima : Rouge-Gorge
Métier : Enseignante à l'académie
Crédits : avatar: LEGENDARY ; code sign: ROGERS





Rae Lucas
Érudite enseignante à l'Académie des Lions (Alliance)
Jeu 16 Aoû 2018 - 1:15
SALUT LES KIKIS I love you

Je crois avoir terminé, si je peux avoir l'approbation des @Les Anciens drunken
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lettres déposées : 215





Les Anciens
Administrateur
Ven 17 Aoû 2018 - 12:36


Bienvenue Rae Lucas !

Maintenant que ta fiche est validée, tu peux jouir des droits accordés aux joueurs. Un rang et un groupe te seront attribué en fonction de ton espèce et de ta position. Tu peux dorénavant publier dans la partie jeu tes RPs ou dans la zone membre pour publier tes récapitulatifs notamment.

On espère que tu ne chanteras pas trop fort...



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I N S T I N C T S :: Chroniques Écossaises :: L'essentiel :: Recensement :: Recensement :: Inscriptions validées-
Sauter vers: