teaser

L’Homme, créature de conscience, espèce conquérante et insatiable, prêt à tout pour assouvir ses désirs les plus cruels, au nom de notions abstraites qu’il croit maîtriser : le bon, le bien, le juste ; quand il ne s’agit pas d’argent, de pouvoir et d’admiration. Mais si l’Homme est une créature que l’on peut juger, il représente les pions sur l’échiquier de l’équilibre. Par le noir et le blanc qu’il peint dans ses gestes et ses mots, il permet à la nuance de gris d’exister, et d’ainsi de faire perdurer la balance universelle. Mais l’Homme à lui seul ne parviendrait pas à maintenir cet équilibre, car s’il lui obéit, c’est inconsciemment. Alors il nécessite la présence de guides que l’univers lui aura apporté assez tôt dans son existence, quand il devint une créature de conscience et d’intelligence, capable d’influencer le cours des choses et la stabilité de l’univers. Les Animas, espèces indispensables au bon fonctionnement de ce monde qu’est le nôtre, sont nos guides à travers le temps. Ils nous apprennent le noir et le blanc que nous devons ensuite jauger à la bonne convenance, pour réussir à garder l’équilibre intact. Au travers les légendes indiennes, les Animas sont dépeints comme des animaux totems, des guides qui apparaissent à l’Homme pour l’aider dans son chemin de vie. Mais si les légendes ne se trompent pas sur leur existence, elles s’éloignent cependant de la réalité quand elles les imaginent comme des êtres chimériques et spirituels qui choisissent nombreuses personnes à guider. En réalité, un Anima est une créature physique et concrète qui ne choisit qu’un seul humain, qu’on appellera Élu, parmi une masse grouillante de potentiels qui se sentent étroitement liés à lui. Il existe un Anima par espèce animale, et il représente à lui seul l’entièreté de ses déclinaisons. Chaque Anima transfère à son Élu un certain nombre de capacités, couramment trois, qui lui permettront de saisir davantage la parole de l’univers. Et c’est ainsi, par le biais de ces créatures de l’univers, que l’Homme a la chance de participer activement à la stabilité des mondes.
contexte et intriguesbases à connaîtreLes bottins
« minimum un rp par mois ∴ minimum 400 mots par réponse. »

staff

James DANVERSmpprofil

Membre à l'affiche

Joel Knightfiche joueur

Chronologie du forum

  • 09 novembre 2018NOUVELLE INTRIGUE - La naissance de la Résistance.
  • 07 novembre 2018NOUVEAU DESIGN - L'hiver arrive sur Instincts !
  • 28 octobre 2018WOULD YOU RATHER - Halloween event.
  • 15 août 2018Ouverture de la partie jeu.
  • 01 août 2018Ouverture générale du forum et des inscriptions.
  • 03 juillet 2018 Création du forum.
Discord
« 19 personnages dont 2 double-comptes »

Prédéfinis Scénarios








Poster un nouveau sujetRépondre au sujet  :: Chroniques Écossaises :: L'essentiel :: Les recherchés :: Les recherchés :: Liste des prédéfinis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PRISE] L'ALLIANCE /// Agathe Delacourt - Membre de la trinité

avatar
Lettres déposées : 207





Les Anciens
Administrateur
Lun 30 Juil - 21:32




Agathe Delacourt
ft. Elizabeth Blackmore
30 ans (18.12.1988) ∴ Élue du Lion ∴ Membre de la Trinité ∴ Française

Biographie


Potentielle du Lion, elle est depuis toute petite la fierté de son père. Lui était un élu du lion, et donc membre de la trinité et du conseil, capable de contrôler les émotions, et espérait sincèrement que sa fille, elle aussi, bénéficierait de son don. C’est sans surprise pour le conseil que la petite Agathe se tourna vers le Lion, et manifesta les symptômes d’un potentiel. Les potentiels ne pouvant rejoindre l’école avant l’adolescence, son père lui paya le luxe d’avoir des cours à la maison. Si elle excella dans les langues, les sciences, la littérature, et même dans le sport (surtout la gymnastique et la natation), elle ne fût que très peu aidée socialement. Pendant son enfance, son père ne s’alarma pas du décalage entre elle et les autres enfants, jugeant qu’elle était seulement très intelligente et mature, et que de fait, elle ne s’intéressait pas aux enfants de son âge et réciproquement. Mais plus le temps passait, et plus l’adolescente montrait des difficultés à communiquer avec les autres. L’inquiétude naissait alors dans les yeux de son père qui voyait sa fille passer à côté du Rite pour devenir une lionne à son tour ; car en effet, le lion doit savoir parler à son peuple.

Forçant le charisme de sa fille, il lui donna des cours d’éloquence avant l’heure, ainsi que quelques principes fondamentaux du management. Forçant aussi sa sociabilité, il invitait les filles de ses collègues et ordonnait à Agathe de simuler un amusement qu’elle n’avait pas, pour les trivialités d’adolescent. Remplissant son rôle à merveille, au bonheur de son père, Agathe apprenait les règles en société et surtout, comment toucher un peuple, comment lui dire qu’on le comprend.

Quand elle fut en âge de rejoindre l’école des potentiels, Agathe put enfin connaître quels étaient ses concurrents. Mais rien ne l’effrayait plus que son père, les autres élèves ne représentant aucune menace pour elle. Dès ses premières années, elle était aimée, malgré elle. C’était un amour naturel qu’on lui offrait, elle ne s’en connaissait pas les mérites, mais ne refusait cependant pas l’amour qu’on lui portait. Élue ses 5 années représentante des élèves, excellant dans toutes les matières, elle était la fierté d’un père qu’elle cherchait à plaire. Elle finit l’école graduée avec les meilleures maîtrises, et reçu son titre devant une assemblée qui l’acclamait comme on acclamerait l’arrivée d’un membre de la trinité. Si dans le cœur de tous les potentiels, il était évident qu’elle serait choisie par l’anima Lion, son père, lui, en doutait férocement.

Agathe était toujours cachée dans l’ombre de son père, Lionel, lors des repas d’affaires, des cérémonies et des fêtes. Elle devait suivre à la lettre les ordres qu’il lui donnait, et tâchait de ne pas l’énerver. Elle ne voulait plus le satisfaire, seulement s’éviter une guerre qu’elle s’imaginait perdre. Mais le jour de ses 25 ans, Agathe explosa. Dans le bureau de Lionel, ce fut la réflexion de trop qu’elle ne voulait plus subir et essuyer. Nul ne saura jamais ce qui s’était passé dans cette pièce, excepté Agathe. Le ton était monté, et elle s’était rebellée, rugissant toute la frustration qu’elle avait accumulée d’une colère que son père, malgré son don, n’arriva pas à maîtriser, alors il se leva dans l’intention de la calmer autrement. La main qui allait gifler sa fille pour son impertinence se figea, de même que l’expression dans son regard. Lionel, âgé de 65 ans, avait toujours eu le cœur fragile, et ce soir-là, il s’arrêta. Au lieu de frapper sa fille, il se saisit de sa chemise et tenta comme d’attraper son cœur en serrant sa peau de ses doigts. Agathe eut à peine le temps de comprendre ce qui se passait qu’il la saisissait par l’épaule et tentait de lui demander de l’aide. Déboussolée, elle ne réagit qu’à peine. Il la foudroya du regard, oublia toute la fierté qu’il avait pu éprouver pour elle, et s’étala au sol, raide et mort.

Encore sous le choc de ce qui venait de se passer, Agathe fixait le cadavre de son père, tétanisée. Elle serait sans doute restée là à le fixer des heures durant, si le Lion n’était pas intervenu. Poussant la porte du bureau de son front, le Lion, qui ne sortait que rarement de son habitat, s’avançait lentement vers son élu. Agathe tourna son regard émeraude vers cet anima qui jaugeait l’homme au sol de son regard tacite. Elle se souviendra toujours du message qu’il lui avait transmis à ce moment précis. Il l’avait choisi. Contre toute attente. Malgré l’absence de rituel. Et elle devait maintenant annoncer au peuple des élus et des potentiels, à l’alliance des fidèle, que si un lion était mort ce soir, elle en était la remplaçante.

Maintenant 5 ans qu’elle siège à la trinité, et au contraire du visage doux qu’elle arbore, de sa beauté froide et de ses attitudes princières et parfaitement maîtrisées, Agathe possède une personnalité de feu qu’elle ne fait jaillir qu’en cas de nécessité. Elle gagna le mérite d’être l’élu du lion par la férocité qu’elle avait réussi à dégager en affrontant son père, que nul n’osait contrarier, et recevait la capacité du contrôle des émotions pour le calme qu’elle avait su garder toutes ces années durant, en mesurant ses émotions devant son père, et en acceptant sans broncher les coups et les insultes qu’il pouvait proférer à son encontre.



Liens

Agathe est sans doute le membre de la Trinité dont il est le plus proche. Ils ont tous les deux le goût des livres, des études et se ressemblent assez. Parfois, elle l'assiste dans ses conférences ou dans ses cours donnés aux élèves de l'académie, il arrive même qu'elle le remplace. Il lui fait une entière confiance de ce côté là. Mais plus le temps passe... Et plus les doutes qu'il nourrit à l'égard de la trinité le pousse à se rapprocher d'Agathe pour les mauvaises raisons : en savoir plus sur le cas de James, son frère, qui est actuellement recherché par l'Alliance.
DANVERS Clay
Ils étaient de très bons amis d'enfance (y aurait-il eu plus qu'une simple amitié?), mais maintenant tout les oppose. Elle est une lionne, il est l'araignée. Et s'il leur arrivait de s'échanger quelques lettres quand il était en Allemagne, aujourd'hui ils ne s'adressent plus un mot, et elle n'avait pas eu de ses nouvelles avant de recevoir la menace écrite de la Confrérie envers l'Alliance.
HUDSON Lex
Craig est le membre de la trinité dont elle se sent le moins proche, il est beaucoup moins raffiné, beaucoup plus dans la forme que dans le fond, plus instictif que réfléchis, et ne s'intéresse dans tous les cas que très peu à elle. Leurs avis s'opposent souvent puisqu'elle suit les process à la règle et que lui n'est pas toujours d'accord avec la façon de diriger et d'apporter la justice au sein du peuple des élus.
FORBES Craig
A l'instar de Lex, elle connait William depuis qu'ils sont enfants. Bien qu'elle a toujours été plus proche de Lex quand ils étaient jeunes, elle est aujourd'hui totalement fidèles aux valeurs du lion, et se rapproche le plus de ce qui pourrait être un bras droit et surtout, sa plus fidèle alliée. Il peut toujours compter sur elle, et si quelques fois il doit la rappeler à l'ordre, quand elles se laissent aller à des élans de pitié, elle revient bien vite sur le droit chemin.
HUDSON William

Capacité

Le contrôle des émotions.

Capable de transmettre des émotions par vague, ou d’en calmer d’autres – fonctionne aussi sur les foules. Ce contrôle marche seulement si les personnes manipulées restent dans la zone d’influence (pouvant s’étendre sur des dizaines de mètres) ; à noter qu’il faut être entraîné pour résister à cette capacité, on ne s’éloigne pas de l’élu qui l’active aussi facilement, car en général on a à peine conscience de ce qui nous arrive, on confond facilement nos émotions avec celles qui nous sont transmises. Il est d’ailleurs assez rare qu’une personne ayant subis cette compétence se souvienne d’avoir été victime de cette dernière, elle admet généralement que le comportement qu’elle a eu était naturel et découlait de sa propre volonté.

Cette capacité fonctionne dans deux sens différents. On parle de transmission et d’aspiration.
La transmission : consiste à transmettre l’émotion, de l’élu au réceptacle (une personne, ou la foule, en l’occurrence). L’élu doit apprendre à maîtriser ses propres émotions, afin de diffuser en quantité raisonnable l’émotion ressentie. Il ne peut pas transmettre une émotion qu’il ne possède pas, de fait, s’il veut donner la joie à la foule, l’élu devra dans un premier temps la ressentir pour pouvoir la transmettre. Un élu qui maîtrise parfaitement cette capacité saura jongler d’une émotion à l’autre avec une facilité déconcertante, et saura jauger parfaitement bien l’intensité d’émotion à transmettre.
L’aspiration : consiste à aspirer l’émotion, du réceptacle à l’élu. Il s’agira là d’insuffler à l’individu (ou à la foule) une émotion ressentie. Si la foule est en colère, l’élu pourra lui voler cette colère et ainsi la calmer, mais il devra ensuite gérer la colère qui l’envahira. Un élu qui maîtrise parfaitement bien cette capacité ne se laissera pas déborder par l’émotion avalée et saura l’éteindre habilement.

DIFFICULTÉ GENERALE DE MAÎTRISE : ◉◉◉◉◉

TRANSMISSION : ◉◉◉◉◉
ASPIRATION : ◉◉◉◉◉

MAÎTRISE DE L’ÉLU ACTUEL  : ◉◉◉◉

TRANSMISSION : ◉◉◉◉◉
ASPIRATION : ◉◉◉◉◉



Descriptif de l'Anima


Rei : Roi en galicien.

Le lion est large et robuste, d’une couleur crème, aux reflets dorés au soleil, et beaucoup plus terne en hiver. Il a un regard perçant, d’un bleu pâle et presque translucide. Le plus impressionnant restant la puissance qui se dégage de lui, qui ne laisse personne indifférent, que vous soyez de sa lignée de potentiels ou non. Il a été reconnu rapidement par le reste de la population anima comme un leader incontestable et demeure toujours actuellement l’ultime décisionnaire en cas de problème. Le lion étant puissant, et possédant des capacités hors normes, il peut choisir 3 élus pour les diviser. Un seul élu dans l’histoire aura possédé les trois capacités, le premier, et la folie l’aura gagné bien assez tôt pour manquer de commettre l’irréparable. Depuis, la décision aura été prise par la majorité des animas : le lion devait séparer ses capacités dans trois réceptacles différents.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lettres déposées : 207





Les Anciens
Administrateur
Sam 1 Déc - 0:57


Prédéfini pris !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
I N S T I N C T S :: Chroniques Écossaises :: L'essentiel :: Les recherchés :: Les recherchés :: Liste des prédéfinis-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: