teaser

L’Homme, créature de conscience, espèce conquérante et insatiable, prêt à tout pour assouvir ses désirs les plus cruels, au nom de notions abstraites qu’il croit maîtriser : le bon, le bien, le juste ; quand il ne s’agit pas d’argent, de pouvoir et d’admiration. Mais si l’Homme est une créature que l’on peut juger, il représente les pions sur l’échiquier de l’équilibre. Par le noir et le blanc qu’il peint dans ses gestes et ses mots, il permet à la nuance de gris d’exister, et d’ainsi de faire perdurer la balance universelle. Mais l’Homme à lui seul ne parviendrait pas à maintenir cet équilibre, car s’il lui obéit, c’est inconsciemment. Alors il nécessite la présence de guides que l’univers lui aura apporté assez tôt dans son existence, quand il devint une créature de conscience et d’intelligence, capable d’influencer le cours des choses et la stabilité de l’univers. Les Animas, espèces indispensables au bon fonctionnement de ce monde qu’est le nôtre, sont nos guides à travers le temps. Ils nous apprennent le noir et le blanc que nous devons ensuite jauger à la bonne convenance, pour réussir à garder l’équilibre intact. Au travers les légendes indiennes, les Animas sont dépeints comme des animaux totems, des guides qui apparaissent à l’Homme pour l’aider dans son chemin de vie. Mais si les légendes ne se trompent pas sur leur existence, elles s’éloignent cependant de la réalité quand elles les imaginent comme des êtres chimériques et spirituels qui choisissent nombreuses personnes à guider. En réalité, un Anima est une créature physique et concrète qui ne choisit qu’un seul humain, qu’on appellera Élu, parmi une masse grouillante de potentiels qui se sentent étroitement liés à lui. Il existe un Anima par espèce animale, et il représente à lui seul l’entièreté de ses déclinaisons. Chaque Anima transfère à son Élu un certain nombre de capacités, couramment trois, qui lui permettront de saisir davantage la parole de l’univers. Et c’est ainsi, par le biais de ces créatures de l’univers, que l’Homme a la chance de participer activement à la stabilité des mondes.
contexte et intriguesbases à connaîtreLes bottins
« minimum un rp par mois ∴ minimum 400 mots par réponse. »

staff

James DANVERSmpprofil

Membre à l'affiche

Joel Knightfiche joueur

Chronologie du forum

  • 09 novembre 2018NOUVELLE INTRIGUE - La naissance de la Résistance.
  • 07 novembre 2018NOUVEAU DESIGN - L'hiver arrive sur Instincts !
  • 28 octobre 2018WOULD YOU RATHER - Halloween event.
  • 15 août 2018Ouverture de la partie jeu.
  • 01 août 2018Ouverture générale du forum et des inscriptions.
  • 03 juillet 2018 Création du forum.
Discord
« 18 personnages dont 3 double-comptes »

Prédéfinis Scénarios








 :: Rencontre des Esprits :: Inverness (La Confrérie) :: Lac du Loch Ness Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le voile est levé - Carlton

avatar
Age : 21
Lettres déposées : 144
Anima : Rouge-Gorge
Métier : Enseignante à l'académie
Crédits : avatar: NEBULA ; code sign: ROGERS





Rae Lucas
Érudite enseignante à l'Académie des Lions (Alliance)
Mer 31 Oct - 19:00
le voile est levé
La lumière aura beau foncer le plus vite possible, elle verra toujours que les ténèbres sont arrivées les premières. Terry Pratchett

▼▲▼

Loch Ness, il y a quelques mois,

Quel bonheur d'avoir un frère qui partageait sa passion ! Depuis que nous étions adultes, que nous étions libres de nos destinations, il nous arrivait régulièrement de nous retrouver pour une randonnée entre frère et soeur. J'étais très impliquée dans mon travail et lui tout autant, ce qui ne nous laissait pas toujours le temps de nous retrouver. Alors, quand nous partions en randonnée pendant quelques heures voire quelques jours, c'était l'occasion de faire le point sur nos vies, de se raconter les derniers évènements marquants... Sauf quand ils risquaient de briser une promesse.
J'avais promis à l'Alliance de ne parler à aucun humain du monde des animas et des élus. Cependant, j'avais toujours été si proche de mon frère que je me sentais au plus mal en sa présence, à cause de ce secret irrévélé. Il avait tous les droits de savoir, il était mon frère et j'avais confiance en lui. Si une telle menace ne pesait pas sur ma tête, je lui en aurais déjà parlé il y a bien longtemps. Mais Carlton n'était pas dupe. Bientôt, il me percerait à jours et je n'aurais pas d'autre choix que de tout lui expliquer. Il me connaissait trop, il savait que laisser une telle part d'ombre sur une si grande partie de ma vie était louche. J'évitais toujours le sujet du travail, je déviais les conversations.

Lors d'une belle journée en début d'été, nous avions décidé de nous balader sur les rives du Lac du Loch Ness. Nous empruntions des chemins escarpés, secrets, pour ne pas croiser la foule de touristes se rendant ici dans le but d'apercevoir le fameux monstre. Existait-il vraiment, d'ailleurs ? Je ne me posais pas vraiment cette question, laissez-le reposer au fond de l'eau, puisque c'est là qu'il semble être le mieux. J'étais une protectrice de la nature et des animaux, alors qu'il s'agisse d'un monstre ou toute autre créature vivante, il avait le droit à la liberté. Et à ses petits secrets. Tout comme nous.
Il était midi et mon ventre gargouillait. Je commençais à avoir faim.
-Je crois que nous nous approchons d'un ancien foyer, on s'arrête pour pique niquer ? suggérai-je.
J'étais déjà venue ici quelques fois et je me souvenais de l'emplacement de ce feu. Il serait parfait pour faire griller la saucisse que j'avais emportée.

CODAGE PAR AMATIS



@Carlton Lucas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lettres déposées : 5
Anima : Aucun
Métier : /.
Crédits : lena





Carlton Lucas
Affranchi
Mer 31 Oct - 19:46
carlton lucas
Quand la souffrance est plus importante que l'amour, et que le coeur ne bat plus ; il ne reste plus que la douleur comme preuve d'une existence creuse. Existence creuse, mais réelle. La réalité fait plus mal que le confort de nos illusions factices.
Le soleil était haut dans le ciel. Ses rayons me brûlaient la peau, chaque mouvement était un supplice. J'avais toujours envier la résistance de la peau de ma sœur. Moi, je grillais à la première éclaircie. Pourtant, pour une raison obscure, j'avais jugé bon de sortir sans écran totale. Je le regrettais amèrement à présent. Elle marchait devant moi. Parfois nous nous lancions dans des discussions sans fond, et d'autre fois, la beauté du paysage nous poussait au silence. Hypnotisé par sa chevelure blonde qui tombait en cascade dans son dos, aucun son ne sortait de nos bouches. Parfois, elle se retournait pour s'assurer que je n'avais pas perdu la cadence, et j'en profitais pour lui adresser un sourire.

Mon silence n'était pas anodin. Une part de mystère avait toujours entouré ma sœur, et j'avais conscience qu'elle avait toujours chercher à la conserver. Au delà de son envie à préserver sa vie privée, ce qui est normale, j'avais depuis longtemps décelé autre chose. Depuis que son orientation sexuelle n'était plus un secret pour moi, mes doutes s'avéraient fondés. Il ne s'agissait pas simplement de vie amoureuse. Ma sœur avait d'autres secrets, lourds à porter, semblait-il. Tout en fixant inconsciemment sa chute de rein, je m'interrogeais en silence. Cette soudaine envie de randonnée sonnait-elle la fin des secrets inavoués? Parfois, je lui imaginais une double vie de gangsta. Mais lorsque son visage angélique se tournait vers moi, je riais de moi même. Qu'avait-elle de si important à cacher? Depuis tout ce temps? J'avais depuis longtemps écarté l'hypothèse classique d'une grossesse indésirable. Lorias ne risquait pas d'engrosser ma sœur. Alors quoi?

- Je crois que nous nous approchons d'un ancien foyer, on s'arrête pour pique niquer ?

J'hochais la tête pour toute réponse. Quelques pas plus loin, je découvris le foyer dont elle parlait. Sans tarder, je me mis a rassembler le nécessaire pour faire un feu. Lorsque la première flamme apparue, je sortis de mon sac de quoi faire cuire la nourriture que j'avais emporté. Lard, jambon, haricots rouges en boîte. Lorsque je vis Rae sortir sa saucisse, j'écarquillais des yeux ronds.

- C'est tout ce que t'as amené? Je te croyais plus prévoyante. Heureusement que j'ai pas compter sur toi pour me nourrir.

Un rire m'échappa tandis que je plaçais ma poêle en inox de voyage sur la grille au dessus des flammes.
design par ToScroll | code par mushu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 21
Lettres déposées : 144
Anima : Rouge-Gorge
Métier : Enseignante à l'académie
Crédits : avatar: NEBULA ; code sign: ROGERS





Rae Lucas
Érudite enseignante à l'Académie des Lions (Alliance)
Mer 31 Oct - 21:13
le voile est levé
La lumière aura beau foncer le plus vite possible, elle verra toujours que les ténèbres sont arrivées les premières. Terry Pratchett

▼▲▼

Loch Ness, il y a quelques mois,

A mon grand bonheur, Carlton accepta ma proposition. Je lui répondis d'un sourire enjoué, heureuse de pouvoir enfin bientôt me mettre quelque chose sous la dent. La marche, ça creuse et il faisait toujours bon reprendre des forces ! Je menai le pas encore quelques minutes, jusqu'à trouver cette jolie clairière. Nous étions un petit peu en hauteur par rapport au lac, ce qui nous offrait une superbe vue dégagée en plein milieu de la nature. On pouvait même apercevoir sur l'autre rive du lac les ruines d'un château. Cet endroit était décidément parfait pour une pause bien méritée. Qui plus est, le foyer était toujours là, nous n'avions plus qu'à allumer le feu.
D'ailleurs, c'est mon frère qui s'en chargea. Il réunit le matériel nécessaire et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les premières flammes apparurent. Quoi que j'aurais pu être plus rapide, j'en étais certaine. Mais j'aurais triché. Et Carlton m'aurait demandé comment j'aurais pu allumer un feu en simplement approchant ma main d'un bout de bois déjà à moitié calciné.

Je m'assis sur une bûche qui traînait par là et sortis ma nourriture de mon sac. En voyant tout l'attirail de mon aîné, j'écarquillais les yeux. Lui eut la même réaction en découvrant ce que j'avais emporté. Lui tellement et moi si peu. J'avais l'habitude de voyager léger et de n'emporter que le strict nécessaire. En l'occurence, j'avais ici une bouteille d'eau encore bien remplie, ma fameuse saucisse de porc ainsi qu'un peu de pain. J'avais même pensé à une plaque de chocolat pour le dessert. Carlton, lui, se faisait un repas de luxe. Lard, poivron, je devais avouer qu'il me donnait l'eau à la bouche.
-Mais je suis prévoyante ! me défendis-je à tort. Son lard allait me faire rêver, une fois qu'il crépiterait au bout de sa baguette. Je voyage léger, c'est tout.
Après quelques instants de vie, le feu avait déjà une belle taille. Seulement, il nous fallait des braises pour pouvoir griller. Les flammes allaient cramer nos provisions. Quoi que mon frère avait emporté assez pour nourrir un régiment. En attendant, je me levai et parti chercher deux baguettes de bois vert. En revenant près du foyer, je sortis de mon sac un couteau suisse et commençai à les tailler en pointe pour qu'on puisse y piquer nos affaires. Une fois fait, je lançai celle de mon frère depuis ma place: Attrape ! lançai-je dans le but de tester ses réactions.

C'était une excellente journée. Sous le soleil, au bord du lac et sur le point de faire un barbecue sauvage en compagnie de mon frère. J'appréciais toujours autant ces moments avec lui, ça avait tendance à me manquer lorsque j'étais trop absorbée dans mon quotidien. Ce jour-là, je savourais cette journée à pleine dent.

CODAGE PAR AMATIS



@Carlton Lucas
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I N S T I N C T S :: Rencontre des Esprits :: Inverness (La Confrérie) :: Lac du Loch Ness-
Sauter vers: